(613) 730-0687 ext. 238

Subvention de la famille Wooster

Lauréats de la subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM pour 2019!

La Fondation de l’ACÉM est heureuse d’annoncer les lauréats d’une subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM pour l’année 2019!

La subvention, annoncée à la CCEM de 2015, a été créée à la suite du versement d’un don par la famille Wooster. La Fondation de l’ACÉM a eu pour mission de recueillir des fonds équivalents. La famille Wooster était d’avis qu’il existait un besoin de financement supplémentaire, vu le petit nombre de subventions accordées par des pairs dans le domaine de l’éducation médicale. Les jeunes enseignants et ceux et celles qui ont de nouveaux projets non financés ont du mal à obtenir un soutien en ces temps difficiles.

Cette subvention a pour but de soutenir les projets nouveaux ou novateurs dans le domaine de l’éducation médicale qui ne font pas partie d’un plus vaste programme de recherche en éducation, à la fois formel et financé.

Les personnes suivantes et leur projet ont été sélectionnés pour l’année 2019 à titre de lauréats de la subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM :

Dre Maria Hubinette

Titre du projet : Causes et conséquences de la détresse morale et de l’épuisement professionnel chez les étudiants en médecine—Élaboration d’un programme pour l’amélioration

La Dre Maria Hubinette est médecin de famille en milieu communautaire et elle s’intéresse tout particulièrement à la santé des jeunes et des femmes. Elle a fait sa maîtrise en éducation médicale et elle est professeure clinicienne au Département de médecine familiale à l’Université de la Colombie-Britannique. La Dre Hubinette exécute des rôles de leadership en éducation dans les programmes d’études prédoctorales (directrice des programme prédoctoraux en médecine familiale; Chef, Portfolio, Programme d’études médicales prédoctorales et Chef d’équipe, Promotion de la santé et déterminants sociaux de la santé, Programme d’études médicales prédoctorales) et les programmes d’études postdoctorales (Chef, Curriculum, Programme d’études postdoctorales en médecine familiale).

Les activités professionnelles et de recherche de la Dre Hubinette sont axées sur la promotion de la santé, la responsabilité sociale de la profession médicale et la formation de l’identité professionnelle des apprenants. Ses activités de recherche portent essentiellement sur l’exploration de la manière dont la promotion de la santé est comprise par les précepteurs, les stagiaires et les organismes communautaires, la façon dont ces concepts se traduisent en ce qui concerne les activités de promotion de la santé, les perspectives du patient quant à l’éducation médicale en promotion de la santé, la responsabilité sociale et la défense des intérêts pour et avec les étudiants et les résidents. Ses activités de leadership en éducation tournent autour de la création d’une perspective plus vaste en matière de santé et une prise de conscience, par les apprenants, des déterminants sociaux de la santé. Ses activités consistent aussi à stimuler un apprentissage qui favorise l’interrogation, la réflexion et l’intégration. Le fait d’inciter les apprenants à s’engager dans un dialogue bilatéral entourant l’apprentissage apporte une touche d’innovation à ce processus. Par ailleurs, la Dre Hubinette aime participer au mentorat et à la supervision de projets d’érudition en éducation à l’intention des étudiants en médecine au niveau prédoctoral et des résidents en médecine familiale.

En dehors de ses activités professionnelles, Maria adore naviguer dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique à bord de son voilier, Dengue (bien oui, comme la fièvre) et consacrer du temps à sa famille et à ses amis.

Dre Miriam Lacasse

Titre du projet : Développement et validation d’une fiche de rétroaction francophone pour l’observation directe des résidents dans les programmes de médecine familiale au Canada – phase 1 : étude de besoins et validation de contenu

Miriam Lacasse est médecin de famille et professeure agrégée au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval. Elle a obtenu son doctorat en médecine et sa maîtrise en médecine expérimentale à l’Université Laval en 2005, où elle a aussi complété sa résidence en médecine familiale (2007), à la suite de laquelle elle a complété le programme Academic Fellowship du Département de médecine familiale et communautaire de l’Université de Toronto en 2009.
Parallèlement à son travail clinique comme médecin de famille au Groupe de médecine familiale universitaire Laurier du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, elle est grandement engagée dans l’enseignement clinique auprès des résidents en médecine familiale.
Elle est, depuis janvier 2017, co-titulaire de la Chaire de leadership en enseignement en pédagogie des sciences de la santé AMQ-AMC-MD, qui a pour mandat d’accompagner les programmes de formation en sciences de la santé dans l’adoption d’une démarche de mission professorale de l’approche de l’enseignement et de l’apprentissage et de contribuer à l’enseignement en pédagogie des sciences de la santé par l’adoption de pratiques pédagogiques novatrices avec la collaboration du corps enseignant en sciences de la santé. Depuis 2009, elle est aussi directrice de l’évaluation pour le programme de résidence en médecine familiale. Ses recherches portent principalement sur l’évaluation des compétences et sur les apprenants en difficulté en pédagogie des sciences de la santé.
L’observation directe constitue un volet important de l’évaluation fondée sur les compétences. Il existe actuellement plusieurs outils d’évaluation pour l’observation directe, la plupart étant publiés en anglais. Cependant, la validité et les résultats varient grandement. La plupart des outils sont pauvrement adaptés aux programmes de médecine familiale canadiens. En outre, puisqu’aucun outil validé n’est disponible en français pour consigner la rétroaction pendant l’observation directe, chaque programme ou établissement fait appel à des outils de conception locale.
La Dre Lacasse et son équipe vont par conséquent créer et valider un outil de rétroaction en français pour la formation des résidents en médecine familiale. Le projet financé consiste en une évaluation des besoins quant au contenu et au format pour les outils de consignation de la rétroaction au cours de l’observation directe, qui englobera une revue de la littérature ainsi que des groupes de discussion avec les participants provenant de tous les programmes de médecine familiale du Canada dans des établissements francophones (Université Laval, Université McGill, Université de Montréal, Université d’Ottawa et Université de Sherbrooke).

Dr Kaif Pardhan

Titre du projet : Perceptions de l’évaluation et de la rétroaction : faucons et colombes et incidence sur l’apprentissage

Le Dr Pardhan est médecin urgentologue membre du personnel au Centre des sciences de la santé Sunnybrook et à l’Hôpital pour enfants de l’Université McMaster. Il est aussi titulaire de nominations professorales en tant que chargé d’enseignement au sein de la Division de médecine d’urgence du Département de médecine de l’Université de Toronto (U of T) et comme professeur clinicien adjoint à l’Université McMaster au sein de la Division de médecine d’urgence pédiatrique du Département de pédiatrie. Il occupe actuellement le poste de directeur de programme adjoint pour le Programme de résidence en médecine d’urgence de l’U of T et de directeur des opérations cliniques au Département des services d’urgence à Sunnybrook. Les activités universitaires et scientifiques du Dr Pardhan sont axées sur l’éducation médicale et la politique en matière d’éducation. Il s’intéresse en particulier à l’évaluation des stagiaires et des superviseurs, au leadership des médecins et à la transition vers l’exercice. Ses projets de recherche en cours portent notamment sur l’examen de la supervision et de l’évaluation de la transition vers l’exercice, sur les outils visant à accroître le nombre d’évaluations reçues par les membres du corps professoral clinique et sur la façon dont la rétroaction rigoureuse par opposition à la rétroaction plus indulgente influe sur l’apprentissage.

Dr Brent Thoma

Titre du projet : Déterminer les éléments essentiels des tableaux de bord pour soutenir la prise de décisions par le comité de compétence à l’aide des données de l’évaluation fondée sur les compétences

Le Dr Brent Thoma est professeur adjoint à l’Université de la Saskatchewan où il travaille comme médecin urgentiste, chef d’équipe de la traumatologie et chercheur en éducation médicale. Au cours des deux dernières années, il a facilité la mise en œuvre de La compétence par conception (CPC) en médecine d’urgence à l’Université de la Saskatchewan en tant que responsable national de l’approche par compétences en formation médicale, directeur de programme et membre du comité de spécialité. Il est vice-président du Comité de l’agrément des domaines de compétence ciblée « Éducateur clinicien » du Collège royal. Ses recherches sur l’apprentissage amélioré par la technologie ont récemment porté sur le recours à l’analytique de l’apprentissage dans le cadre de l’évaluation fondée sur les compétences. Son projet, intitulé « Déterminer les éléments essentiels des tableaux de bord pour soutenir la prise de décisions par le comité de compétence à l’aide des données de l’évaluation fondée sur les compétences » vise à créer des méthodes de présentation et de visualisation des données à l’égard des données CPC sur lesquelles s’appuieront les décisions des comités de compétence.

Félicitations aux Drs Maria Hubinette, Miriam Lacasse, Kaif Pardhan et Brent Thoma et pour ce remarquable accomplissement!

Revenez consulter de temps à autre le site Web de l’ACÉM pour obtenir de plus amples renseignements dans les mois à venir! 

Subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM en éducation médicale

La date limite pour la soumission des lettres d'intention pour la subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM en éducation médicale a été reportée au Vendredi 26 octobre 2018.

But
Les possibilités de subvention de recherche évaluée par les pairs en éducation médicale sont limitées. Les jeunes enseignants et ceux et celles qui ont de nouveaux projets non financésont du mal à accéder à un soutien en ces temps difficiles. La présente subvention a pour but de soutenir des projets inédits et novateurs dans le domaine de l’éducation médicale qui ne font pas partie d’un plus vaste programme de recherche enéducation, à la fois formel et financé.

Admissibilité
Ouvert aux membres du corps professoral clinique* dans une faculté de médecine ou des sciences de la santé (ou l’équivalent) au Canada, qui sont membres de l’ACÉM et qui sont en quête d’un financement pour des projets scientifiques liés à l’éducation médicale.

Un membre du conseil d’administration de l’ACÉM ou du conseil d’administration de la Fondation de l’ACÉM ne peut pas être chercheur / chercheuse principal pour toute demande de subvention de la famille Wooster en éducation médicale. Il ou elle peut cependant être inscrit à titre de cochercheur / cochercheuse. Les membres du Comité des subventions de la famille Wooster ne sont pas admissibles en tant que chercheurs principaux ni en tant que cochercheurs. Les membres du conseil d’administration de l’ACÉM ou du conseil d’administration de la Fondation de l’ACÉM qui sont cochercheurs dans le cadre d’une demande de subvention devront se récuser et s’abstenir de participer à toute discussion ayant trait à l’approbation de cette même subvention.

* Les membres du corps professoral clinique sont les médecins membres du corps professoral qui occupent un poste clinique de façon active ou un poste à temps plein au sein d’une faculté de médecine canadienne. 

Processus de demande

Étape 1 : Lettre d’intention

Soumission d’une lettre d’intention en vue d’obtenir une subvention de la famille Wooster pour l’année de financement 2018-2019.

La lettre d’intention consiste en un document de 500 mots qui décrit la portée, les impacts, les objectifs et la méthodologie de projets inédits et novateurs en éducation médicale. Le gabarit se trouve ici : AJOUTER LE LIEN

Les lettres d’intention seront évaluées par le Comité des prix de l’ACÉM à l’aide d’une grille de notation. Au moins trois examinateurs ou examinatrices liront, passeront en revue et noteront la lettre d’intention. À partir des notes attribuées, les lettres seront classées et les auteurs des dix (10) meilleures lettres (selon le nombre de lettres soumises) seront invités à soumettre une proposition complète.

Vous ne pourrez pas soumettre une proposition complète si le comité d’examen ne vous a pas recommandé de le faire. La préférence sera accordée aux projets :

  1. dirigés par un chercheur principal, membre du corps professoral, au cours des cinq (5) premières années suivants sa première activité évaluée par des pairs dans le domaine de l’éducation, ou au cours des cinq (5) premières années suivants sa nomination initiale au sein du corps professoral OU
  2. dirigés par des membres du corps professoral qui mènent leur projet en éducation médicale dans le cadre d’un programme universitaire institutionnel officiel (par exemple, un programme de formation professorale ou un diplôme d’études supérieures) OU
  3. inédits et novateurs qui ne sont pas déjà financés ou qui ne font pas partie d’un projet ou d’un programme de recherche plus vaste OU
  4. qui intègrent une méthodologie faisant appel à la théorie pour éclairer la pratique ou pour favoriser l’avancement ou le développement de la théorie.

Montant de l’octroi:

Un financement sera octroyé tous les ans à un ou plusieurs candidats, à la discrétion du Comité des prix. Un maximum de 5 000 $ sera octroyé par projet. Le nombre de projets financés dépendra du nombr eet de la portée des projets admissibles au cours d’une année donnée. Le comité se réserve le droit de ne financer aucun projet au cours d’une année donnée.

Date de soumission de la lettre d’intention : 26 octobre 2018
Date limite de soumission de la proposition complète : 4 janvier 2019
Sélection des propositions devant être recommandées envue d’un financement: 1 février 2019
Annonce lors de la conférence générale annuelle de l’ACÉM/la CCEM : 27 avril 2019

Calendrier préliminaire:

  1. Gabarit : Lettre d’intention
    Faire parvenir la lettre d’intention par voie électronique (en format Word) au plus tard à 16 h le 26 octobre 2018 à Mary (Digout) Cunningham, came@afmc.ca

Étape 2 : Proposition complète

Si la lettre d’intention est retenue, les candidats doivent soumettre :

  1. un CV abrégé (maximum de 3 pages, mettant l’accent sur les travaux de recherche antérieurs et sur la contribution à l’avancement des connaissances dans le domaine de l’éducation)
  2. un sommaire du projet (maximum de 1 000 mots), y compris :
    • son contexte et son fondement théorique
    • la question posée ou l’objectif de l’étude  proposée
    • les méthodes
    • le plan d’analyse
    • le résultat ou les retombées escomptés
  3. une brève description de la stratégie de diffusion prévue
  4. un budget. Il est à noter que les dépenses suivantes ne sont pas admissibles : aide salariale au chercheur principal ou à d’autres membres du corps professoral, coûts indirects de l’Université/établissement, ordinateurs et autre matériel, à moins qu’ils ne soient essentiels à l’étude (p. ex. un magnétophone); coûts de publication dans une revue en libre accès;
  5. une lettre de soutien de la part du directeur/de la directrice ou du chef de département ou d’un vice-doyen aux affaires pédagogiques.

Processus décisionnel (proposition complète) :

L’ACÉM administrera le processus de décision entourant les propositions complètes.

  • Le président du Comité permanent des prix de l’ACÉM convoquera un comité de sélection composé d’un membre de la direction de l’ACÉM, d’un membre du conseil d’administration de la Fondation de l’ACÉM et de trois personnes nommées parmi les membres de l’ACÉM provenant de trois universités différentes sollicitées par le Conseil d’administration de l’ACÉM.
  • Les critères de sélection comprennent notamment la rigueur méthodologique, l’originalité du projet, ses retombées éventuelles et l’expérience et les références des membres de l’équipe du projet en ce qui a trait à la méthodologie proposée.

Détails du processus de demande :

  1. Le 4 janvier 2019 est la date limite de soumission des demandes.
  2. Les propositions complètes devront être soumises sous la forme d’un document PDF dont le nom comportera le nom du chercheur ou de la chercheuse principal(e) et une courte version du titre du projet (p.ex. Tremblay.Simulation.pdf).
  3. Soumettre le document à came@afmc.ca.

* Un membre du corps professoral clinique est un médecin membre du corps professoral qui occupe un poste clinique de façon active et un poste à temps plein au sein d’une faculté de médecine canadienne.

Lauréats de la subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM pour 2018!

La Fondation de l’ACÉM est heureuse d’annoncer les lauréats d’une subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM pour l’année 2018!

La subvention, annoncée à la CCEM de 2015, a été créée à la suite du versement d’un don par la famille Wooster. La Fondation de l’ACÉM a eu pour mission de recueillir des fonds équivalents. La famille Wooster était d’avis qu’il existait un besoin de financement supplémentaire, vu le petit nombre de subventions accordées par des pairs dans le domaine de l’éducation médicale. Les jeunes enseignants et ceux et celles qui ont de nouveaux projets non financés ont du mal à obtenir un soutien en ces temps difficiles.

Cette subvention a pour but de soutenir les projets nouveaux ou novateurs dans le domaine de l’éducation médicale qui ne font pas partie d’un plus vaste programme de recherche en éducation, à la fois formel et financé.

Les personnes suivantes et leur projet ont été sélectionnés pour l’année 2018 à titre de lauréats de la subvention en éducation médicale de la famille Wooster et de la Fondation de l’ACÉM :

Warren J. Cheung MD, MMEd, FRCPC

Le Dr Cheung a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Toronto en 2009, puis il a suivi un programme de résidence agréé par le Collège royal en médecine d’urgence à l’Université d’Ottawa en 2014. Par la suite, il a effectué un stage de perfectionnement en recherche pédagogique au Département d’innovation en éducation médicale de l’Université d’Ottawa et a obtenu une maîtrise en éducation médicale de l’Université de Dundee en 2016.

Le Dr Cheung est professeur adjoint et directeur de l’évaluation au Département de médecine d’urgence à l’Université d’Ottawa et clinicien-chercheur principal à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa. Il est titulaire d’une chaire de recherche clinique junior en formation médicale de l’Université d’Ottawa et il exerce les fonctions d’éducateur clinicien CanMEDS au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Ses travaux visent à améliorer la qualité des évaluations des stagiaires dans le contexte de l’approche par compétences, et il s’intéresse particulièrement aux évaluations en milieu de travail ainsi qu’à l’observation directe du rendement.

Titre du projet : Prêt à mener la danse : Élaboration d’un nouvel instrument pour l’évaluation de la compétence des résidents au service d’urgence

Le service d’urgence (SU) est un microsystème clinique unique où les résidents sont formés et apprennent à soigner les personnes gravement malades. Bien qu’il existe de nombreuses évaluations en milieu de travail (EMT) ayant pour but d’évaluer le rendement des résidents au service d’urgence, en général la qualité des évaluations laisse à désirer et des preuves de validité font défaut à de nombreux outils . À cette fin, il existe toujours un besoin d’outil qui procure une solide preuve de validité pouvant servir à évaluer le rendement d’un résident pendant un quart de travail complet au SU et à déterminer son degré de préparation à une pratique sans supervision.

Une importante menace à la validité de nombreuses EMT existantes a été le manque d’harmonisation entre la façon dont les superviseurs forment leurs jugements sur le plan cognitif vis-à-vis d’un stagiaire et la manière par laquelle ils sont censés documenter ces jugements. La littérature récente porte à croire que les échelles harmonisées avec les constructions mentales, notamment celles qui sont fondées sur la « confiabilité », peuvent améliorer la fiabilité des résultats et offrir des estimations plus nuancées.

Notre étude a pour objectif de créer et de rassembler des preuves de validité pour un nouvel outil qui incorpore une échelle de « confiabilité » afin d’évaluer le rendement du résident au cours d’un quart de travail complet au SU. Notre but est de concevoir un outil qui présente les caractéristiques suivantes :

  1. Les éléments se passent d’explications et sont compris par les superviseurs cliniques de première ligne

  2. L’outil fournit des évaluations fiables

  3. L’outil permet de différencier les résidents juniors, ceux de niveau intermédiaire et les résidents séniors

Tammy Shaw, MD, CCFP, FRCPC, chercheure clinique, Département de médecine, Université d’Ottawa

La Dre Shaw a obtenu son diplôme en médecine de l’Université Queen’s. Par la suite, elle a fait ses résidences en médecine familiale et en médecine interne générale à l’Université de Toronto, après quoi elle a poursuivi une formation complémentaire clinique en obstétrique à l’Université de Calgary. Elle exerce actuellement en tant qu’interniste générale, tout en s’intéressant à l’obstétrique, et est inscrite au programme de maîtrise en éducation à l’Université de Dundee.

Le projet intitulé « Learner Handover : How does it influence assessment? » (Le transfert des patients par les apprenants : en quoi influe-t-il sur l’évaluation?) cherche à déterminer dans quelle mesure une connaissance du rendement passé d’un stagiaire influe sur les opinions et l’évaluation de ce stagiaire. La Dre Shaw espère explorer ce domaine en tant que sujet de sa thèse de maîtrise, en s’appuyant sur les conseils de sa superviseure, la Dre Susan Humphrey-Murto, et des cochercheurs, les Drs Claire Touchie, Debra Pugh et Timothy J. Wood.

Félicitations aux Drs Warren Cheung et Tammy Shaw pour ce remarquable accomplissement!